Surfer SEO outil danalyse
()

Pourquoi faire une analyse SEO ?

Pour vendre il faut d’abord être lu et pour être lu il faut être visible sur Google.

Cette évidence fondamentale doit guider la stratégie marketing de référencement d’une entreprise sur Internet.

Par conséquent, une analyse SEO est la méthode adaptée pour

  • créer des contenus au positionnement optimal

  • améliorer le positionnement de ses contenus existants

Voici donc des explications et des conseils pour mieux classer votre site web sur Google.

Je vais d’abord vous parler des grands enjeux du référencement naturel, puis vous montrer les concepts de l’analyse SEO, et enfin lister les principaux outils d’analyse SEO.

Offre d’analyse SEO

Si vous ne voulez pas vous former à l’analyse de référencement SEO, si vous n’avez pas le temps, je peux m’en occuper pour vous.

Contactez-moi pour en discuter !

  • Audit SEO on-page et off-page | 40€ par page

    40

    Je réalise pour vous un audit SEO on-page et je vous indique tout ce qui peut être optimisé pour qu’une page web se classe mieux sur les moteurs de recherche.

  • Audit technique SEO on-site | 100€

    100

    Je réalise pour vous un audit technique SEO on-site, et je diagnostique et corrige les problèmes techniques qui empêchent votre site de bien se positionner et d’obtenir du trafic.

  • Audit SEO off-site (backlinks) | 100€

    100

    Je réalise pour vous un audit SEO off-site pour étudier vos liens entrants / backlinks et vous conseiller si besoin de prendre des mesures pour corriger une éventuelle carence.

Les enjeux d’une analyse SEO

Pourquoi analyser son site web ?

Pour comprendre pourquoi tout créateur de site et tout webmaster doit maîtriser les concepts et les outils de l’analyse SEO (aussi appelée audit SEO), il faut connaitre quelques faits majeurs :

Plus de 9 pages web sur 10 n’ont aucun trafic

La plus grande agence SEO du monde, Ahrefs, a montré dans une étude approfondie que

  • Plus de 90% des milliards de pages web n’ont aucun trafic
  • 5% des pages web ont un trafic annuel de moins de 10 visites
  • 5% des pages web ont vraiment du trafic

Ce résultat étonnant et effrayant montre que les auteurs de ces pages qui ne sont jamais lues auraient mieux fait de consacrer leur temps et leur énergie à analyser et corriger les causes de leur échec, qu’à écrire et publier de nouveaux articles fantômes.

Plus de 8 accès à un site web sur 10 commencent par une recherche sur Google

Il n’existe que 4 voies d’accès à un site web lambda, et l’une d’entre elles domine largement en termes de volumes de trafic envoyé :

  • La recherche organique, depuis les moteurs de recherche (Google, Bing, Yahoo, Yandex, Baidu, Ecosia, Lilo, Qwant…)
  • Le clic depuis les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Pinterest, Instagram, les messageries Messenger, Whatsapp, Telegram, etc)
  • Les liens entrants, faits depuis d’autres sites (on appelle ce trafic « referral »)
  • Les accès directs, quand l’internaute tape directement l’url d’un site dans son navigateur

La recherche organique depuis les moteurs de recherche apporte souvent plus de 75% des visites d’un site.

Or cette recherche organique est largement dominée par Google, qui assure 92% de la recherche en France.

Conclusion : dans la plupart des cas soit votre site se classe bien sur Google, soit il stagne.

Dans une minorité de cas, un site peut obtenir du trafic s’il excelle sur un réseau social.

La concurrence a un avantage majeur

En 2000, le web était pauvre et la publication d’une nouvelle page avait de grandes chances de combler une lacune.

20 ans plus tard au contraire, le web est saturé et chaque nouvelle page commence sa vie dans un univers ultra-concurrentiel : sur chaque thème aussi infime soit-il, il existe déjà des dizaines d’autres pages publiées.

Pire : un grand nombre de sites bénéficient d’avantages concurrentiels majeurs :

  • ils existent depuis longtemps
  • ils jouissent d’une bonne popularité grâce à de nombreux liens entrants
  • ils ont déjà beaucoup de pages bien positionnées dans les résultats de Google

Conséquence : ces sites se classent toujours mieux qu’un site qui démarre, qui n’a ni ancienneté, ni popularité, ni sources de trafic.

Les bases du référencement naturel SEO

Pour améliorer ses chances d’obtenir du trafic, donc une visibilité et des ventes, il faut comprendre comment fonctionne le référencement naturel (SEO).

Voici, en gros, comment ça marche :

  • des sites publient des pages web
  • les moteurs de recherche indexent les pages et les classent par rapport à des mots-clés, en fonction de nombreux critères
  • les gens cherchent des informations sur les moteurs de recherche en tapant des mots-clés

Quand on sait que 80% des gens ne vont jamais au-delà de la première page de recherche, on comprend facilement qu’il est vital d’optimiser ses articles pour qu’ils se positionnent en première page des moteurs de recherche et surtout de Google.

Une page web qui ne se classe en première page des résultats sur aucun mot-clé est une page vouée à n’être jamais lue, elle a donc été écrite pour rien, publiée dans le vide. Privée de visites, elle stagne dans un cercle vicieux : elle n’obtient jamais de liens entrants depuis d’autres sites, donc aucune popularité et aucun trafic « referral ».

Pour se classer en première page des résultats sur un mot-clé, il est crucial d‘écrire son article en l’optimisant pour ce mot-clé, en respectant un certain nombre de contraintes :

  • placer le mot-clé aux endroits importants : le titre de l’article (balise title + H1), la meta description, les titres intermédiaires (H2, H3, H4…), le corps du texte
  • insérer des images originales, bien nommées, avec un attribut alt de la balise img bien rédigé
  • donner la quantité de texte qu’attend le lectorat sur ce mot-clé
  • écrire le type d’article que le lectorat veut lire (un article de blog, un tutoriel, une fiche-produit, une biographie, un texte littéraire, un article encyclopédique, une définition…)

Gagner du trafic organique

L’objectif d’une analyse SEO d’un site internet ou d’une page web consiste à identifier les améliorations possibles pour aider le site ou la page à se positionner sur la première page des résultats de Google sur un mot-clé donné.

Il s’agit donc de gagner du trafic organique, issu des milliards de recherches que fait l’humanité chaque jour sur les moteurs de recherche.

Par exemple, si je gère le site d’une boulangerie à Angers, j’écris une page optimisée pour ranker sur les mots-clés « acheter du pain à Angers », « acheter brioche Angers », « promo croissants Angers », etc. Si j’y arrive, j’obtiens du trafic naturel, j’augmente ma notoriété, et mon entreprise fait des ventes.

Réparer les problèmes

Pour atteindre l’objectif principal qui consiste à augmenter son trafic, l’analyse SEO vise aussi à identifier et corriger tous les problèmes qui empêchent un site de bien se classer.

Il peut s’agir

  • d’erreurs techniques qui entraînent la non-indexation de pages par Google (il arrive en effet que Google refuse d’indexer certaines pages si elles ont de trop gros soucis techniques – on perd dès lors toute chance de ranker, quoi qu’on écrive !)
  • de pages trop pauvres, trop courtes, trop peu informatives, trop peu originales
  • de manque de liens entrants (popularité) et de manque de liens internes
  • etc

Adopter de meilleures pratiques

L’analyse SEO de votre site web vous amène donc à prendre conscience des problèmes, à apprendre à les corriger, et par conséquent à ne plus les faire, donc à adopter de meilleures pratiques de rédaction web.

Par exemple :

  • mieux examiner les résultats de Google sur un mot-clé donné, avant d’écrire sur ce mot-clé
  • mieux comprendre les attentes du public, les questions qu’il se pose sur un thème, son intention de recherche
  • faire des liens internes pertinents entre ses articles pour faire circuler le jus de lien

Les concepts de l’analyse SEO

Maintenant que vous êtes conscients des enjeux et des difficultés, voyons quels sont les angles d’approche pour faire une analyse SEO de votre site web.

L’analyse SEO technique

Cette analyse consiste à vérifier la qualité technique de votre site dans son ensemble :

Les erreurs 404

Les erreurs 404 (page not found) sont un signe de mauvaise qualité et de mauvaise maintenance. Ces liens qui ne mènent nulle part déçoivent le public. Il faut donc les corriger.

Les redirections

Les redirections 301, 302 et 307 font perdre entre 1 et 10% de la valeur du jus de lien. Il faut donc les corriger pour que les liens internes mènent à des pages sans redirection.

Le mauvais code html, les erreurs javascript et autres erreurs de la console

Un site peut contenir des erreurs de HTML – comme des balises non fermées ou manquantes, des imbrications fautives, etc.

Dans le pire des cas ces erreurs empêchent l’indexation ou le fonctionnement de la page web – ce qui peut avoir des effets dramatiques, par exemple quand les boutons de vente d’un site eCommerce ne marchent pas, ou quand le formulaire de contact d’un site vitrine n’envoie pas le message. Il faut donc corriger le code html.

L’analyse SEO on site

Cette analyse étudie les facteurs de qualité présents à l’échelle de tout un site web, et qui jouent sur les performances SEO :

Le menu principal et la structure du site

Le menu doit être clair, mettre les ressources essentielles à portée de clic, sans pour autant surcharger le public d’informations.

Un site doit être structuré par « silos de contenus », avec une arborescence claire. On groupe les contenus par thème et sous-thème.

Le respect de ces principes facilite à la fois la navigation humaine et l’indexation.

Le maillage interne

Maillage interne SEO

Idéalement, toutes les pages d’un site doivent être reliées à d’autres pages du même site par des liens pertinents. Ce maillage interne fait couler le jus de lien, facilite la navigation, et améliore le taux de clic interne.

Le footer

Le footer ne doit pas être surchargé. Il doit fournir des informations sur le site et son auteur.

Les critères EAT

De plus en plus, Google donne de la valeur à ses critères EAT = Expertise, Authoritativeness, Trustworthiness = Expertise, Autorité, Fiabilité. C’est spécialement important pour les sites e-commerce, médicaux, juridiques, financiers. Google cherche en effet à éliminer la concurrence déloyale de sites qui, n’étant pas experts de domaines pointus, chercheraient à prendre la place aux véritables experts.

Donc si vous êtes expert en médecine, vous devez donner accès dans l’interface à un maximum d’informations prouvant votre compétence, votre légitimité, votre expertise : adresse professionnelle, diplômes, identifiants légaux, etc.

Le sitemap

Un site web doit fournir un plan de site = sitemap, qui permet aux robots d’indexation (crawlers et spiders) de savoir quels contenus doivent être indexés et à quelle date ils ont été modifiés, pour pouvoir les revisiter.

Sitemap plan de site
Exemple de sitemap

L’analyse SEO on page

L’intention de recherche

L’intention de recherche est une donnée cruciale : si une page ne répond pas à l’intention d’une recherche, elle n’a aucune chance de bien se classer.

Par exemple quand je cherche « recette de gâteau au chocolat », je veux tomber sur des recettes sur des sites de cuisine. Quand je cherche « acheter perceuse », je m’attends à tomber sur un site e-commerce de bricolage, pas sur une notice encyclopédique à propos des perceuses.

Chaque mot-clé cache une ou plusieurs intentions de recherche.

La longueur du texte

L’intention de recherche derrière les mots-clés détermine également la longueur du texte attendu.

Par exemple, si je cherche « définition palimpseste », je m’attends à lire un texte court qui m’explique la signification du mot palimpseste, en quelques dizaines ou centaines de mots.

Mais si je cherche « histoire de l’Angleterre », je m’attends à un long article encyclopédique.

Il faut donc adapter la longueur du texte au mot-clé et à l’intention de recherche.

Le titre H1

Le titre H1 d’une page a beaucoup de poids : il aide le moteur de recherche à comprendre le thème d’un article.

Une optimisation assez facile consiste à renommer certaines pages pour rendre leur titre plus attractif, ou à y rajouter des mots-clés pour tenter d’augmenter le nombre de fois où cette page apparait dans des résultats de recherche.

Par exemple :

  • « Disjoncteur différentiel » est un titre trop court et trop pauvre, et qui n’attire pas le clic
  • « Comment fonctionne un disjoncteur différentiel et comment l’utiliser » est un meilleur titre, car il contient plus de mots-clés et annonce plus clairement l’approche pédagogique de l’article, qui intéressera les gens qui cherchaient à comprendre comment fonctionne un différentiel

Les titres H2-H3-H4-H5-H6

Ces titres sont l’occasion rêvée de reprendre le mot-clé de base dans des variantes et des reformulations, qui augmenteront le nombre de mots-clés pour lesquels cette page se positionne.

Les mots-clés

Même une page bien conçue, optimisée pour un mot-clé, peut toujours être améliorée : on peut l’optimiser pour un mot-clé secondaire.

On peut enrichir le vocabulaire et la sémantique d’un texte avec les outils d’enrichissement sémantique (voir plus bas).

L’analyse SEO off site et off page

Les liens entrants / backlinks

Avec les outils d’analyse SEO des backlinks (voir plus bas) on peut étudier le nombre de lien reçus par un site Internet en général et par une page en particulier, et lancer des campagnes de netlinking pour les pages importantes qui reçoivent trop peu de liens.

Les liens depuis les réseaux sociaux

Les mêmes outils permettent parfois de mesurer le nombre de partages des pages sur les réseaux sociaux, le nombre de likes aussi, et donc identifier les pages qui ont besoin d’être promues.

Les outils d’analyse SEO

Les outils d’analyse technique

Screaming Frog

Le logiciel d’analyse SEO gratuit Screaming frog vous permet

  • d’identifier facilement les erreurs 404 et les redirections 301, 302 voire 307
  • de lister les pages non-indexables

W3C HTML validator

Le W3C (world wide web consortium, qui gère les fondamentaux d’Internet) propose un validateur de HTML : vous fournissez une url et cet outil analyse votre code HTML pour y trouver les erreurs. Il faut une certaine expertise pour toutes les corriger.

Validateur HTML W3C
La validateur html du W3C

La console du navigateur

Ouvrez les pages de votre site web dans votre navigateur, en utilisant l’inspecteur / la console – sous Chrome, Firefox, Safari et d’autres. Si des erreurs sont signalées, corrigez-les !

Erreurs dans la console inspecteur chrome
Erreurs dans la console de l’inspecteur Chrome

Pagespeed et GTMetrix

Les outils Pagespeed et GTMetrix font des rapports sur les performances techniques de votre site web.

Google Pagespeed Core web vitals
Résultat d’un test sur Google Pagespeed, avec les métriques Core web vitals

Les outils de recherche de mots-clés

Google (suggestion, People Also Asked)

Une simple recherche dans Google peut déjà vous aider à trouver quels mots-clés les gens cherchent, en lien avec un mot-clé donné.

Il y a trois grandes manières de trouver des mots-clés gratuitement avec Google :

1/ Les suggestions

Dès que vous tapez des mots dans la barre de recherche de Google, il vous en propose d’autres.

Par exemple si on cherche « disjoncteur électrique », il suggère « disjoncteur électrique qui saute », « disjoncteur électrique fonctionnement ». Autant d’idées d’expressions à caser dans votre texte, et de thèmes d’articles à écrire pour répondre spécifiquement à cette requête.

Suggestion Google
Les suggestions de recherche de mots-clés dans Google
2/ People Also Asked

Le snippet People Also Asked, traduit en français par Autres questions posées, vous indique les questions qu’ont posé les internautes en rapport avec le mot-clé recherché. Là aussi cela vous donne des idées de sous-parties (titre H2 + paragraphes) ou de thèmes d’articles pour répondre à ces questions fréquemment posées, donc à fort potentiel de visite.

Google People Also Asked
Suggestion de Google dans People Also Asked
3/ Recherches associées

Ce snippet de Google vous indique quelles autres recherches fréquentes ont été faites sur ce thème.

Google recherches associees
Les recherches associées dans Google

Ahrefs, Semrush, Ubersuggest

Ces 3 outils, entre autres, fournissent des analyses des mots-clés : le volume mensuel de recherches, la difficulté ( = le niveau de concurrence), les mots-clés associés.

Ahrefs et Semrush sont de loin les outils les plus performants pour cet usage.

Recherche de mots cles Ahrefs
Recherche de mots-clés dans l’outil d’analyse Ahrefs

Ubersuggest vous fournit gratuitement des informations sur une poignée de mots-clés.

AnswerThePublic

AnswerThePublic liste les questions du public sur un thème.

Les outils d’enrichissement sémantique du texte

YourText.guru

Yourtext.guru analyse la concurrence sur un mot-clé donné et fournit des suggestions de mots à utiliser dans votre texte pour en augmenter la densité et la pertinence sémantique.

1.fr

1.fr analyse une page et propose des mots-clés pour l’améliorer.

Surfer SEO

Surfer SEO propose deux outils pour enrichir la sémantique d’un texte :

  • le content editor, pour écrire un article en se basant sur la fréquence des mots des articles les mieux classés sur un mot-clé
  • l’audit de page, pour améliorer la sémantique d’une page déjà écrite

Ces deux outils donnent un score de qualité.

Surfer SEO outil danalyse
Le score de qualité sémantique dans l’outil Surfer SEO
J’utilise Surfer SEO depuis quelques mois et mon avis sur lui est assez mitigé.  

Les outils d’analyse des liens entrants

La Google search console

La Google search console fournit un rapport sur les liens entrants d’un domaine.

(Le lien vers ce rapport est tout en bas du menu de gauche).

Ubersuggest de Neil Patel

Ubersuggest analyse les liens entrants d’un site web et fournit des informations sur leur qualité : dofollow ou nofollow, autorité du domaine qui vous fait un lien, trafic généré.

Screaming Frog

Screaming frog vous permet de voir en quelques clics combien chaque page obtient de liens entrants.

Les outils de suivi des positions

La Google Search console

La Google search console vous permet de voir gratuitement sur quels mots-clés vos pages se positionnent, et avec quelle évolution dans le temps.

Google Search Console

Check position

Le site Check-position.com vous offre 200 suivis de positions gratuits. Vous lui fournissez une liste de mots-clés et de sites et il vous donne les changements de positions (« rankings ») sur la SERP de Google au quotidien. Vous pouvez ainsi vérifier si vos efforts payent ou pas, et naviguer à vue.

Conclusion

Malgré la difficulté de l’exercice, il est impossible aujourd’hui de réussir sur Internet sans maîtriser les concepts, les méthodes et les outils de l’analyse SEO.

En effet, les contenus « naïfs », écrits sans connaissance fine du fonctionnement du référencement naturel, vont juste perdre à tous les coups la compétition avec les contenus optimisés par les experts du SEO.

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

Cliquez sur 1 à 5 étoiles pour donner votre avis

Note moyenne / 5. Nombre d'avis :

Soyez le premier à donner votre avis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page