Recherche de mots cles Ahrefs
()

Mots-clés et expressions-clés

Définitions

Les mots-clés

Ce qu’on appelle un mot-clé en SEO peut concerner n’importe quel mot :

  • des mots qui réfèrent à des choses ou à des actions, comme les noms « table », « ordinateur », « bijoux », « réparer », « peindre »…
  • des mots à la fonction linguistique, syntaxique, grammaticale, comme les adverbes, les prépositions, « à », « de », « pour », « après »
  • ou même de simples signes isolés : les lettres de l’alphabet, les chiffres, ou même des signes typographiques comme la barre oblique /

Mais ce qui fait d’un mot un mot-clé, c’est l’importance qu’on lui donne au sein d’un contenu web, c’est le fait qu’on veuille le mettre en relief, l’utiliser plusieurs fois, lui donner du poids, et faire en sorte que l’internaute qui tape ce mot dans un moteur de recherche tombe sur notre page optimisée sur ce mot-clé, classée dans les premiers résultats de la SERP (search-engine result page).

La plupart des mots simples et courants ont des niveaux de concurrence élevés : si vous cherchez « voiture », vous tombez sur des définitions de grands dictionnaires et des pages de grands fabricants, tous deux impossibles à battre depuis un site lambda, car ces deux types de sites ont trop d’autorité, grâce notamment à des milliers de liens pointant sur eux.

De plus, le réel n’est pas exprimable uniquement avec des mots simples : il n’y a pas d’autre manière de dire tasse à café, machine à coudre, ou optimisation SEO, qu’en disant ces deux ou trois mots. Il s’agit donc d’expressions-clés.

Par habitude, on parle souvent de mot-clé en parlant de tout mot ou groupe de mots.

Les expressions-clés

Les expressions-clés combinent 2 mots, 3 mots ou plus, sans limite – mais évidemment, personne ne cherche des expressions de 30 mots dans Google, sauf dans les rares cas où on souhaite par exemple retrouver l’auteur d’une expression, ou vérifier qu’une phrase n’a pas été plagiée.

La moyenne des recherches sur Google concerne des expressions de 3 mots, ou disons de 2 à 4 mots.

Mais reprenons notre exemple de tasse à café : cette expression en trois mots ne désigne qu’une seule chose simple, si on veut y ajouter des précisions, il faut employer une expression plus complexe, qui pourrait être :

  • acheter tasse à café porcelaine Limoges
  • image tasse à café fonds transparent

Ces expressions-clés ont des niveaux de concurrence en moyenne plus faibles que les mots seuls et apparaissent donc plus ouverts à la conquête !

La longue traîne

Le terme de longue traîne désigne des expressions longues, pas forcément présentes telles quelles dans un texte, mais existant par le jeu de la combinatoire : si un texte parle de tasse à café et un peu plus loin de bijoux à Reims, alors le contenu sera susceptible d’être classé sur une requête de longue traîne, comme celle de quelqu’un qui chercherait « tasse à café avec illustration de bijoux à Reims ».

Ces requêtes de longue traîne, rares mais nombreuses, génèrent en fait un trafic qualifié équivalent aux requêtes sur des mots-clés simples ou des expressions-clés courtes.

On ne peut pas à proprement parler optimiser une rédaction web pour des requêtes de longue traîne, mais on peut favoriser leur existence en multipliant les mots liés à un vocabulaire pertinent.

Ainsi, si vous vendez des bijoux, tous les termes liés à l’univers du bijou (tous les matériaux, toutes les couleurs, toutes les formes, tous les noms de fabricants, etc) peuvent vous ramener du trafic en se combinant par proximité à d’autres mots-clés.

Vous pouvez donc optimiser sur « bijou », « montre », « bracelet », collier », « bague », puis multiplier les mots appartenant à leur champs sémantique, et laisser opérer la magie de la longue traîne !

Les types de requêtes

Les mots-clés n’ont de sens que dans le cadre de recherches, ou requêtes, effectuées par les Internautes sur les moteurs de recherche, donnant lieu à des SERP : search-engine result pages, c’est à dire des pages de résultats.

L’humanité cherche plus de 3 milliards de requêtes chaque jour ! 

On peut les classer en 5 types qui correspondent chacun à une intention de recherche différente :

Requête générique

Elle porte sur des noms communs ou des verbes simples, et correspond à une recherche de savoir.

Pour y répondre et capter leur trafic, on peut par exemple rédiger des articles de blog.

Requête spécifique

Elle correspond à une demande de savoir ou d’information précise et détaillée, par exemple la recherche d’une professionnelle sur son métier.

Pour y répondre, on peut écrire des articles de blog, des guides, des livres blancs etc.

Requête navigationnelle

Elle concerne les recherches du site d’une marque, d’une institution, d’un média :

  • « Le Monde »,
  • « M6 »,
  • « Cartier »,
  • « Elysée ».

Vous pouvez toujours essayer de capter une partie de ce trafic, en publiant des articles intéressants qui, en voisinant avec le premier résultat qui est probablement celui que recherche l’internaute, pourraient le détourner de sa requête.

Requête informationnelle

Souvent formulée sous la forme d’une question complète, elle vise à obtenir un savoir-faire précis ou une information détaillée :

  • comment réparer une montre cassée ?
  • pourquoi les arc-en-ciel ont-ils 7 couleurs ?

Pour y répondre, les articles de blog, enrichis en médias (images, vidéos…) ainsi que les guides pratiques semblent les plus appropriés.

Requête transactionnelle

Cette requête témoigne d’une volonté d’achat et contient la plupart du temps les mots typiques du commerce comme :

  • achat,
  • location,
  • bon d’achat,
  • boutique,
  • promo,
  • soldes, etc.

Comment définir ses mots clés ?

Choisir le mot-clé principal

Chaque page d’un site web, surtout en eCommerce, doit être optimisée pour un mot-clé principal.

Ce mot-clé doit répondre à une série de critères précis :

  • ni trop concurrentiel,
  • ni trop rare,
  • très pertinent à l’égard de votre activité,
  • pas déjà utilisé dans d’autres contenus sur votre site

Ainsi, si vous vendez des montres de luxe de marque Cartier, le bon mot-clé n’est pas :

  • montre : trop vague, trop concurrentiel
  • montre de luxe : trop concurrentiel, il y a des centaines d’autres vendeurs, vous vous retrouverez en page 12 sans aucun trafic

Non, dans votre cas le bon mot-clé sera probablement :

  • montre de luxe Cartier

voire :

  • montre de luxe Cartier blanche diamant : précis, mais rare

Et si votre description de fiche-produit continent les mots « bracelet, cuir, argent, diamant, orné, serti, carats » etc, vous obtiendrez des visites à base de votre mot-clé + un ou plusieurs de ces mots.

Choisir les mots-clés secondaires

Suivant la taille de votre article, page ou fiche-produit, vous pouvez optimiser pour un ou plusieurs mots-clés secondaires.

Il ne s’agit pas d’une variante du mot-clé principal puisque celui-ci est censé avoir déjà été optimisé et entouré de mots favorisant la combinatoire de longue traine.

Il s’agit bel et bien d’un mot-clé différent, complétant le sens du mot-clé principal.

En continuant l’exemple de notre bijouterie rémoise, un bon mot-clé secondaire serait « bijouterie Reims » : 

  • sur votre page qui vend des montres de luxe Cartier, il ne s’agirait certes pas d’un bon mot-clé principal sauf sur votre page d’accueil ou votre page « A propos »,  puisqu’il correspond à l’ensemble de votre activité
  • mais, présent plusieurs fois sur votre fiche-produit de vente de montres Cartier, il aide Google et l’internaute à comprendre que vous êtes une bijouterie, à Reims, qui vend des montres de luxe Cartier : ces deux informations combinées ont de fortes chances de vous amener des prospects qualifiés, qui cherchent précisément ce que vous vendez

Trouver des idées de mots clés

Pour trouver des idées de mots-clés, vous devez bien définir quel est l’enjeu de votre contenu, et en quoi il répond aux besoins des internautes et aux requêtes qu’ils tapent dans les moteurs de recherche.

Ainsi, si vous cherchez à répondre à des requêtes transactionnelles, votre mot-clé comportera des mots liés à l’acte d’achat.

Mais si vous cherchez à capter un public avide de savoir, alors votre mot-clé comportera les mots « guide pratique », « recette », « méthode », « comment faire pour… » ou « tout savoir sur » + le thème principal de votre contenu.

Pour connaitre le niveau de concurrence d’un mot-clé, vous pouvez simplement le taper sur Google, et observer les suggestions : elles sont issues des statistiques de ce que les gens ont cherché par le passé, et vous indiquent donc ce qu’ils veulent savoir ou acheter !

Pour obtenir des idées de mots-clés plus rares, donc moins concurrentiels mais plus ciblés, tapez votre mot-clé principal puis tapez la lettre a, et observez les suggestions ; recommencez avec les lettres de b à z, et faites vous ainsi une idée globale de ce que les internautes cherchent.

Augmenter la densité sémantique et favoriser la longue traîne

Une fois la première version de votre page bien rédigée, vous pouvez l’améliorer pour augmenter sa densité en mots pertinents.

Si vous avez utilisé un mot de nombreuses fois, cette répétition monotone n’apporte rien et peut même handicaper votre classement (on appelle cela du keyword-stuffing, bourrage de mots-clés ; ça marchait bien il y a 20 ans, aujourd’hui cela fait baisser le classement). Remplacez ce mot par plusieurs synonymes ou expressions équivalentes !

Le site 1.fr propose un outil gratuit très utile pour augmenter la densité sémantique. Vous lui soumettez votre texte et il vous propose d’autres mots qui en sont absents, ou repère les mots surutilisés que vous gagnerez à remplacer par des synonymes.

Ce faisant, vous favorisez la longue traîne : vous obtenez de nouvelles combinaisons entre vos principaux mots-clés et ce champ sémantique pertinent.

Où placer ses mots-clés ?

Title et meta-description

Les balises HTML title et meta description sont le paradis des mots-clés : placez-y au minimum votre mot-clé principal, au début du title et de la meta description, et placez-y également un ou deux de vos mots-clés secondaires.

Ces deux éléments apparaissent sur les pages de résultats des moteurs de recherche, d’où leur importance stratégique !

Titres H1, H2, H3, H4, H5, H6

Les niveaux de titres, conçus pour structurer les pages HTML, en déterminent le sens.

Il convient d’y placer les mots-clés par ordre d’importance – logique non ?

  • En H1 : le mot-clé principal
  • En H2 : les mots-clés secondaires
  • En H3, H4, H5, H6, d’autres mots pertinents

Balises image

Les images contiennent de l’information textuelle grâce à plusieurs éléments :

  • le nom du fichier : montre-de-luxe.jpg a plus de valeur que image.jpg
  • le titre de l’image : utiliser un mot-clé
  • le alt de l’image : il s’agit du texte qui s’affichera sur un terminal incapable d’afficher l’image ; or ce texte donne de l’info aux moteurs, donc placez-y un mot-clé (cela vous aidera à obtenir du trafic via Google Images)
  • la légende de l’image : placez-y plusieurs mots-clé dans une description concise de l’image

Texte

Et sans surprise, placez vos mots-clés, sans abuser, dans votre texte, en veillant à varier les formes et à écrire un texte naturel, lisible et agréable pour les humains.

En effet un défaut fréquent des faux experts SEO et des amateurs qui ont compris de travers les gourous du référencement, consiste à répéter 30 fois en 1000 mots un même mot-clé en croyant qu’ainsi la page va devancer les autres pages qui ne répètent le mot-clé que 5 fois sur le même volume de mots. Grave erreur : il vaut beaucoup mieux varier le vocabulaire et ainsi multiplier les combinatoires sémantiques possibles.

Quelques stratégies malines pour optimiser ses mots-clés

Imiter un contenu concurrent

Procédez ainsi :

  1. Identifiez un contenu concurrent, correspondant à la même intention de recherche de l’internaute, sur le même thème
  2. Mesurez la longueur de ce contenu, en nombre de mots
  3. Analysez les mots-clés utilisés par ce contenu aux endroits-clés : title, meta description, titres H1-H6, balises image, et paragraphes
  4. Cherchez ces mots-clés dans Google et notez les suggestions principales, celles de la barre de recherche et celles de la liste des questions posées par les internautes à Google
  5. Rédigez maintenant votre article
  6. Placez-y le mot-clé principal aux endroits stratégiques
  7. Placez-y les mots-clés secondaires, y compris ceux que votre rival a omis d’utilisé, à des endroits comme les H2, H3, H4, H5, H6, et dans le texte
  8. Révisez votre texte grâce à un outil comme 1.fr ou équivalent

Et voilà, le tour est joué 🙂

Bien sûr, vous ne pouvez pas concurrencer un site qui a une autorité énorme, 15 ans d’âge, 1000 liens entrants, si vous publiez votre article rival sur un site récent, sans autorité, sans backlinks

Néanmoins, vous aurez des chances d’apparaitre pas trop loin de la première page, et si votre contenu est de qualité, et plait à votre public, celui-ci cliquera pour lire d’autres articles, vous fera des liens, et peu à peu vous monterez dans les résultats de recherche.

Faire converger des articles optimisés sur des mots-clés dérivés

Si votre site a peu de puissance SEO pour l’instant, vous devez vous débrouiller par vos propres moyens, par une optimisation « on-site » du maillage interne de votre site.

Voici une technique pour améliorer la puissance SEO d’une page optimisée sur un mot-clé donné.

Reprenons notre exemple : vous avez une bijouterie à Reims qui vend des montres de luxe de marque Cartier.

Mettez en œuvre la méthode suivante :

  1. Rédigez un article de blog optimisé sur le mot-clé « montre de luxe Cartier » : rendez-le long, détaillé, richement illustré, il doit satisfaire la demande d’un internaute curieux ou d’un futur acheteur qui cherche à se renseigner sur l’offre sans avoir de requête trop précise à ce stade ; si vous informez agréablement cet internaute, vous gagnez sa confiance, vous levez d’office un frein à l’achat
  2. Ecrivez d’autres articles sur des aspects plus précis liés à ce thème, optimisés sur des mots-clés comme « réparer une montre de luxe Cartier » ou « les bracelets en cuir des montres de luxe Cartier »
  3. Depuis ces articles, faites des liens vers vos pages produit, qui contiendront des descriptions précises, détaillées, soignées, élégantes, agréables, de divers types de montres de luxe Cartier, avec des dizaines de mots pertinents liés à cet univers thématique

Ainsi, grâce à ce réseau d’articles de blog et de fiches-produit, vous obtenez à la fois du trafic informationnel sur votre blog, dont une partie s’avérera convertible, et du trafic transactionnel sur vos fiches-produit, qui auront non seulement la force SEO de leurs propres mots-clés, mais aussi celle du jus de lien SEO transmis par les articles de blog bien ciblés !

Audit SEO on-site, off-site et on-page

Pour en savoir plus sur le SEO et l’optimisation des mots-clés,
lisez notre article détaillé :

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

Cliquez sur 1 à 5 étoiles pour donner votre avis

Note moyenne / 5. Nombre d'avis :

Soyez le premier à donner votre avis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page