Nofollow Kant
()

Les experts SEO, militants anti-Internet

Pourquoi les référenceurs utilisent le nofollow ?

Alors qu’Internet a été fondé pour faire des liens, le SEO d’aujourd’hui prend la mauvaise habitude de placer tous les liens d’un site en NOFOLLOW pour « éviter de perdre du jus de lien« , contredisant le principe même du web.

Pour rappel, nofollow est un attribut possible d’une balise html de lien, qui est en dofollow par défaut et qui s’écrit ainsi :

< a href= »LIEN » rel= »nofollow » >ANCRE< /a >

(sans les espaces après les < et avant les >)

Par défaut, tout lien est en dofollow ; dofollow indique aux robots d’exploration (crawlers et spiders), de suivre le lien, et nofollow indique de ne pas le suivre, donc de ne passer aucune autorité par ce lien.

Pourquoi ces experts SEO souhaitent-ils anéantir la logique de base d’Internet ?

Leur calcul cynique repose sur ces faits :

  • Les moteurs de recherche interprètent chaque lien comme une recommandation du site qui lie au site lié
  • On appelle lien entrant un lien reçu depuis un site extérieur à un site donné
  • Plus un site a de liens entrants, plus il a d’autorité
  • Si un site qui a beaucoup de liens entrants – par exemple wikipédia – fait un lien vers un site, ce lien a beaucoup plus d’autorité que le lien depuis un site qui ne reçoit pas de liens entrants
  • En gros, si Rihanna recommande mon site, ça vaut plus que si un inconnu le recommande

Nofollow universel = annulation d’Internet

Moi, mon premier consultant SEO s’appelle Emmanuel Kant et il a préconisé il y a 2 siècles d’universaliser chacun de nos comportements pour voir s’il est valable moralement.

Or si on universalise la pratique du SEO cynique et égoïste, anti-liens, anti-Internet, on obtient un Internet fait de milliards de pages qui refusent de jouer le jeu – et on élimine tout le facteur de référencement lié à la recommandation des pages les unes par les autres.

Conclusion : le nofollow n’est qu’une pratique déloyale, à bannir. Jouez le jeu ou quittez Internet.

Quand faut-il mettre un lien en nofollow ?

Seules exceptions à l’obligation de jouer le jeu du web, certains types de nofollow apparaissent judicieux et légitimes car conformes aux principes d’Internet :

Pour les liens externes

  • mettre en nofollow les liens des commentaires d’un blog – notamment pour éviter le spam qui n’a pour but que de placer un lien et de pomper du jus SEO
  • mettre en nofollow tout lien vers les géants d’Internet : ne perdez pas votre autorité de page en faisant un lien vers les GAFAM ou vers Wikipédia par exemple, qui en ont déjà des milliers et vous grillent la place à tout propos. Ils ne seront jamais vos amis.
  • mettre en nofollow tout lien vers des ressources que vous critiquez. Par ex, quand vous écrivez pour descendre en flammes un énième article frelaté de la presse des milliardaires, ou pour critiquer le discours d’un adversaire politique, mettez le lien en nofollow pour ne pas nourrir la Bête immonde. (Sinon Google interprète le lien comme un vote en faveur de la ressource citée, pile le contraire de votre intention critique.)

Pour les liens internes

Une fausse idée circule toujours à propos de l’opportunité de mettre des liens internes en nofollow. Cette technique est obsolète !

En effet, avant 2009, Google répartissait le jus de lien issu du PageRank entre tous les liens en dofollow, en excluant les liens nofollow. Des SEOs se sont servi de cela pour manipuler l’algorithme de Google, désindexant certaines pages pour maximiser le jus de lien vers des pages internes jugées importantes.

Or depuis 2009 Google répartit le jus entre TOUS les liens, dofollow ou nofollow, et il met à zéro la valeur d’un lien nofollow.

En clair, si une page contient 5 liens, dont 1 en nofollow, alors les 4 liens dofollow passeront 1/5è du jus de lien, et le lien nofollow transmettra 0 valeur. Donc vous n’économisez rien du tout en refusant de passer du jus qui finit détruit.

Cela ne vous empêche pas, au cours d’un audit SEO visant à faire toutes les optimisations possibles, de mettre les pages inutiles (la page contact, les conditions générales de vente etc), en noindex.

Conclusion : faisons des liens !

C’est A NOUS de rétablir la justice sur Internet.

Donc faites des liens vers toutes les pages que vous aimez, surtout quand elles viennent de simples citoyens et de petites entreprises.

Ne mettez en nofollow que vos ennemis.

Follow ma vidéo

Si vous avez un quart d’heure, je vous explique tout ça avec plus de détails en vidéo.

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

Cliquez sur 1 à 5 étoiles pour donner votre avis

Note moyenne / 5. Nombre d'avis :

Soyez le premier à donner votre avis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page